• °Rendez-vous avec l'Histoire, l'attente et le PCF°

    ° Tournons la page et pour cela, remontons le temps. °Vous ai-je déjà dit que j'aime les paradoxes ?°

    Samedi 20. C'était il y a huit brèves éternités. °Rien que ça !°

    Si je vous dis "j'ai passé ma journée à écouter des historiens débattre", vous allez probablement compatir à mon malheur °à moins d'avoir du gène de Monsieur Museau-Cramé dans l'ADN°. Pourtant, c'était génial.

    D'abord parce que j'ai retrouvé Lémi à la gare, puis Marie (avec qui j'ai passé une bonne partie de la journée).

    Ensuite, parce qu'on était super soulagées d'entrer parmi les dix derniers dans l'amphi plein à craquer de l'antenne universitaire et qu'on s'est retrouvées au premier rang °sous le nez de Pierre Milza !° pour suivre "L'opinion dans les régimes totalitaires". Et juste à côté de lui, il y avait Nicolas Werth, celui qui a co-écrit Le livre noir du communisme. Et juste à côté d'eux, il y avait Lémi, qui étaient rentrés parmi les cinq derniers et qui n'avaient plus de place assise. °J'imagine que le nom de ces gens ne veut pas dire grand chose pour beaucoup de monde mais quand même, j'ai vu Pierre Milza et Nicolas Werth en vrai, en vivant, en volume - et même qu'ils respiraient !°

    Et puis on s'est dit que si on voulait voir "La France devient-elle bonapartiste ?" il fallait s'y prendre à l'avance, alors à 13h30, à la fin des régimes totalitaires, on s'est précipitées à la Mie Câline la + proche, histoire de se remplir le ventre, et on est allées faire la queue à la Maison de la Magie... pour 15h30. Oui, une heure et demie de queue. Et on n'était même pas les premières !

    Souvent, faire la queue, c'est assez emmerdant. Mais là c'était drôle. Il y avait des gens de tous les genres, de tous les âges.

    • Des étudiants parisiens style années 80 (manteau noir / écharpe miteuse à rayures verticales multicolore / lunettes rectangulaires à large bord / chevelure frisée et décoiffée) qui commentaient à voix haute les articles de Libé qu'ils lisaient à trois "Quand je pense qu'on va attendre une heure et demie pour voir ce mec alors que ya même pas deux ans j'ai manifesté pendant deux mois contre lui !" °j'oubliais de préciser que Dominique de Villepin participait au débat°.
    • Une grand-mère avec une voix de petite fille, hyper-maquillée (fard à paupière violet jusqu'aux sourcils !!) et des strass dans ses cheveux blancs à mèches légèrement teintes en mauve.
    • Lémi °encore et toujours° qui avaient récupéré des tracts politiques en venant (PCF et Fédération anarchiste). J'ai sorti mon carnet à croquis pour prendre des notes. On a analysé les champs lexicaux des tracts. Pour le PCF, l'une des occurences dominantes est "social" avec 7 contre 3 pour la Fédération Anarchiste... "Ouais mais en concentration massique, on est proche de l'égalité" (puisque la Fédération anarchiste n'imprime ses tracts que d'un côté de la feuille). Par contre, écrasante majorité de "salariés" chez les anarchistes (7 contre 1). "C'est dans leur porte-monnaie qu'on ira chercher l'argent". Ça donne envie de faire la révolution... // On a parlé de Khrouchtchev-Kubrick, le poisson rouge et bleu offert par Rémi à Léa "C'est un poisson combattant" "Bah il bouge pas beaucoup quand même... j'avais peur qu'il s'ennuie. Je lui ai mis un caillou. C'est même un extrait de roche volcanique. [...] et puis quand je change son eau..." "QUOI ? T'es obligée de changer son eau ?" "Bah oui sinon ça fait des algues" "Ah mais en fait c'est un cadeau empoissonné, c'est chiant de s'occuper d'un poisson !" Un silence puis "Le poisson peut-il être un fardeau ?" °Pour les lecteurs non-lycéens, précisons que ceci est une allusion à un sujet de dissertation philosophique qui a fait suer sang et encre à un certain nombre de S : "La conscience peut-elle être un fardeau ?"° // On a aussi lu quelques prospectus publicitaires (mais j'ai égaré le meilleur, sur les voyages en montgolfière, donc pour l'instant je ne vous en dis pas plus).
    • Des fans de Dominique de Villepin. Assises juste derrière nous pendant le débat et qui guettaient l'apparition des diverses "personnalités" attendues. "Tu crois que c'est Duhamel ? nan nan, c'est pas lui... ah si ! Ah nan. C'est un journaliste, c'est ça ? Ah non attends, c'est son frère, nan ? C'est lui tu crois, là-bas ? Oui oui, il est journaliste, il s'est fait pincer sur internet pendant la campagne présidentielle, c'est ça ? Attends, j'crois que c'est lui ! ah nan en fait." "Bon, il est où Chevènement ?" "Là ! Là ! (voix hystérique) C'est Dominique de Villepin !" (on sent leurs trépignements contre nos dossiers) "Il est beau quand même !" "Bah oui, bah on vient pour ça !" "La taille y fait aussi." "C'est vrai qu'il est grand !" (un silence, le temps d'apprécier) "... Satisfaisant !" "Même le jean il le porte bien !"

    Finalement, Chevènement et Duhamel étaient absents, donc on s'est contentés d'un débat Villepin/Milza (oui, encore lui) [voir la photo illustrative] et c'était déjà pas mal °pas sûre d'avoir tout compris... voire sûre de pas avoir tout compris°

    A 17h30, un dernier débat, toute seule cette fois : "La concentration des médias : atout ou menace pour la démocratie ?"
    Les deux filles à côté de moi faisaient des réflexions marrantes mais je les ai pas notées, j'avais pas envie qu'elles s'en rendent compte et puis je prenais déjà des notes sur le débat "officiel".
    A la fin, on a eu droit à deux interventions : la première fille a fait la liste de tout ce qu'elle avait pas aimé dans la conférence °elle avait tellement rien aimé que je me demande comment elle a eu la patience de rester jusqu'à la fin° et la deuxième leur a reproché l'absence de L'Huma dans beaucoup de kiosques à journaux °genre c'est leur faute parce qu'ils ont parlé des journaux pendant le débat° et "quand je demande L'Huma, on me dit que ça se vend mal donc ils en ont pas, tout de suite on se dit "aaaah elle est communiste" on nous traite comme des pestiférés"... réponse de l'un des invités : "Vous savez madame, on ne peut malheureusement pas faire grand chose contre la disparition de certains courants de pensée."

    Bien sûr il manque des centaines de détails insolites, mais cet article est déjà long et il est tard.

    Bonne nuit à tous ceux qui ne dorment pas encore et à tous ceux qui retourneront se coucher après avoir lu tout ça.°


  • Commentaires

    1
    Nanou
    Lundi 29 Octobre 2007 à 12:45
    (8)
    Z'avez pas vu Milza ? Ouaouaouaouaouaouaaaaaa, z'avez pas vu Milzaaaaaaaa je le chercheuh partououououout ! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHH J'VIENS DE RECEVOIR HARRY POTTER SEEEEEEPT !!! C'est normal que j'arrive pas/que j'aie pas envie/ de le lire ? Et j'ai eu ta casse-dédi ouaich ouaich ah ben super la blaaaague hein ! Merci quand même potesse, grâce à toi j'ai un super prétexte pour pas avoir le temps de faire mes devoirs !
    2
    Jeudi 1er Novembre 2007 à 15:23
    .:.
    Le nom de Pierre Milza ne m'est pas inconnu puisque l'ouvrage "Histoire du XIXème siècle" qu'il a co-écrit avec Berstein fait partie des ouvrages de référence en histoire contemporaine. Quant à Nicolas Werth je ne connaissais pas son nom, bien que "Le livre noir du communisme" soit dans la bibliothèque de mes parents... En tout cas tu as bien du courage d'aller à ce genre de conférence parce que même si les sujets sont intéressants je ne me sentirais pas capable d'endurer cela !
    3
    Dimanche 4 Novembre 2007 à 21:34
    °Milza°
    °"Endurer" ? Mais c'était VRAIMENT intéressant ! Surtout le débat sur l'opinion (et donc les différentes formes de résistance) sous les régimes totalitaires. Et c'était même drôle parfois °oui, tu as bien lu°. Quand au nom de Milza, ça ne m'étonne pas qu'il te dise quelque chose (c'est même plutôt rassurant quand on sait quelles études tu fais) mais comme tu peux en juger par le commentaire précédant le tien, certaines n'ont pas encore atteint ce niveau de culture... XD moi aussi je t'émeraude Potesse°
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :