• °Que vais-je faire de moi ?°

    ° La semaine promet d'être difficile, comme celles qui l'ont précédées et celles qui viendront. Surtout si je reprends l'habitude de me coucher de si bonne heure la veille des cours.

    Des accords de piano. Ruled by secrecy, Muse. Peu importe ce que gémissent les paroles. Cette mélodie... J'ai envie de savoir la jouer. Envie de la jouer sur un vrai piano. J'aurais dû insister pour qu'on en achète un.
    Oui mais à quoi bon ? L'an prochain je pars. Chez nous, on n'investit l'argent sur le long terme. Un piano ne se rentabilise pas en un an. Je n'aurai pas de vrai piano avant un certain temps.

    Cette mélodie... pourquoi dit-on qu'on a le coeur déchiré quand on est triste ? C'est mon ventre qui est écartelé. Non ce n'est pas tout à fait de la tristesse. Peut-être simplement de la lucidité.

    L'an prochain je pars, mais pour aller où ? Bien sûr j'ai envie de partir, de devenir moi indépendamment des autres. Bien sûr j'ai envie de me sentir forte, de rencontrer encore de nouvelles personnes. Bien sûr je garderai contact avec ceux que j'aime. Bien sûr je perdrai les autres. [Dans quelle catégorie te places-tu ?]

    Demain je change de portable. J'ai pensé à ça il y a 10 minutes et j'y ai vu un signe. Je vois des signes partout, pourtant pas supersticieuse a priori.

    L'an prochain je pars. L'an prochain c'est demain, c'est dans quelques mois et l'un d'eux s'est déjà désintégré. Où irez-vous ? Vous semblez si sûrs de vous. Non, je sais bien que c'est faux. Vous non plus; vous ne savez pas qui vous voulez être. Vous non plus, vous n'avez pas vu le temps passer. On nous a toujours dit "C'est pas grave, tu as le temps." C'est con un adulte.

    L'an prochain où serons-nous ? Près de qui ? Loin de tous ?

    Si encore je savais où aller. Certains disent "Je sais pas quoi faire, ya rien qui m'intéresse". Moi c'est l'inverse. Je ne sais plus quoi faire parce que je voudrais tout.

    Garder contact. On se le promet mais combien le feront ? Quelqu'un m'a déjà fait cette promesse il y a peu. J'attends de tes nouvelles et je joue du piano.

    Envie d'hurler ces accords, qu'ils résonnent dans mon corps. Des accords, des accords, désaccords... Envie d'un vacarme terrifiant, hypnotisant, . . . le silence me fait peur mais il faut dormir.°



  • Commentaires

    1
    Tania
    Lundi 1er Octobre 2007 à 20:33
    ...
    On peut toujours faire des promesses, mais il faut de la mémoire pour les tenir. Moi j'ai pas a mémoire pour ce gere de choses, alors je ne m'occupe que d'aimer les gens comme je peux...On verra demain. A chacun son jour!!!! (la dernière phrase ne veux rien dire...^^)
    2
    tam
    Lundi 1er Octobre 2007 à 20:59
    heu
    jaime ta facon d'écrire. jaime ce ke t'écris.
    3
    Laure
    Mercredi 3 Octobre 2007 à 15:41
    pareil
    totalement d'accord avec tam. J'aime de trop. Continu! Ecrit, dessine, pianote... J'aime trop.
    4
    Lundi 8 Octobre 2007 à 16:59
    Ça fait drôle
    Bon sang. C'est drôle comme je vois tout à fait tout ce que ce que tu veux dire dans cette note. Je ressens la même chose.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :